ARRETEZ !

Les événements récents et actuels au Proche Orient martyrisent les populations de cette région, dite bénite par les religions et de fait maudite par les humains, et hantent aussi la conscience du genre humain.
Chacune des deux parties proclame ses bonnes raisons et dissimule ses mauvais et honteux mobiles, sans absoudre, bien entendu, les puissances régionales ou planétaires qui protègent leurs obscurs (dans le sens de sombres) intérêts.

Est venu, depuis si longtemps, l’urgente nécessité de hurler qu’il n’y a aucune cause qui puisse justifier, des deux cotés, l’assassinat d’enfants, de femmes, de personnes âgées ou de simples civils que roquettes et commandos, ou artillerie, arme blindée, marine et aviation perpètrent chaque jour, à chaque minute. L’asymétrie des chiffres des victimes est une évidence, mais le sadisme des donneurs d’ordre n’en est pas moins égal de tous bords.

Je dis qu’un jour viendra ou les responsables de ces atrocités devront rendre compte devant le tribunal humain et expier leurs crimes. Le sens de l’histoire contemporaine le démontre, en dépit des faiblesses des dispositifs actuels de la Cour Pénale Internationale. Mais que les bourreaux le sachent: nous, nos enfants ou petits enfants les jugerons, les châtierons et placerons leurs actes au ban de l’humanité. Si tuer, liquider, exploser, bruler, égorger, lapider, massacrer, et finalement sacrifier est votre ordinaire, sachez le. Coupables, atrocement coupables, vous l’êtes tous qui décidez de transformer des corps humains en bouillie, sachez le.
Il n’y aura jamais d’impunité pour les assassins, sachez le. Nous, nos enfants ou petits enfants qui aurons à rendre verdicts et sentences nous ne serons pas cruels mais implacablement justes; nous ne vengerons personne mais nous ne pardonnerons ni n’oublierons, sachez le.

13 réflexions au sujet de « ARRETEZ ! »

  1. Merci pour nous, tous, Frères Humains , alliés dans notre genre pour le meilleur et pour le pire. Oui , l’oubli n’est pas pardonnable, la reconnaissance des crimes et génocides est le ciment, après l’humiliation , d’une pacification universelle.

  2. Hélas ! Je crains que l’impunité pour certains assassins existe. Et ce depuis les temps les plus anciens où se sont succédés massacres et violences au nom de la religion et de la justice.

    1. Je suis frappée par l’absence d’objectivité générale – notamment médiatique- qui continue , en antagonisant les positions des uns et des autres, à ajouter de la violence à la violence, en mutilant les esprits comme le sont , horriblement, les corps. Je dis mutilation dès qu’il y a contrainte intellectuelle entraînant des jugements moraux qui séparent les Hommes, éventuellement les membres de leurs familles, en important le conflit dans les consciences à force de théoriser . Je serai curieuse de voir ces mêmes commentateurs quand leurs aimés seraient détruits par un tir qu’il vienne du Hamas ou de Tsahal. C’est innommable de parler de symétrie ou d’asymétrie : si nous les laissons les mathématiques nous envahir, que vaudra la vie d’un être humain ?
      La PAIX est la seule revendication digne dans ce conflit comme dans tous les autres : nous avons beau nous croire informés, nous avons la chance de n’être pas sur le terrain pour mesurer les manipulations de tous bords, l’utilisation des êtres humains comme bouclier : cela s’appelle la guerre et et ses trois piliers le fascisme , le totalitarisme et le terrorisme. C’est à elle qu’il faut dire NON, pas aux drapeaux des guerriers , car c’est le plus sur moyen de faire flamber les idéologies qu’ils véhiculent.

      1. Je suis entièrement d’accord pour hurler « la paix maintenant » comme nous le voulons tous, à l’exception des chefs, militaires ou pas, des deux bords qui entrainent malheureusement leurs opinions publiques dans leur folie.
        Mais il ne faut pas oublier un des piliers essentiels de la guerre (qui n’est pas le terrorisme), de toutes les guerres: ce sont les religions, qui peuvent être consolatrices à l’échelle individuelle mais s’avèrent toujours meurtrières dès qu’elles se sécularisent.

        1. L’article Wikipedia sur le mot terrorisme est instructif, bien évidemment sujet à controverse. J’aurai pu parler de fanatisme ou fondamentalisme mais j’ai choisi cette notion sciemment en tant que pilier de la guerre, au sens littéral . Pourquoi ? parce qu’inspirer la terreur est une pulsion humaine « protohistorique » en tant que précédent le langage. Cette nécessité vitale , raffinée par le langage , a pris d’autres chemins plus sinueux, dont le but est une indéniable jouissance (Voir les chiens de guerre en Ukraine « jouant » avec leur missile sol air). La jouissance de la terreur, du maniement des armes, du spectacle de la peur, du plaisir excitant des dominations visibles ( le soin apporté aux uniformes par exemple ) et des lâches sadismes nourris par le collectif aveugle et panurgique ( qu’il soit Armée nationale ou bandes armées) est pour moi non pas un effet mais une cause de la guerre.

    1. Parfaitement juste: il suffit de regarder autour de soi, ou autour du monde, ce qui arrive dès que le gendarme ne veille pas. Cet instinct malin porte un nom: le sadisme qui gîte au creux de chacun de nous. C’est donc au plus profond de soi que chaque humain doit le combattre, pour fonder son droit et son devoir de lutter contre les monstruosités qu’il engendre.

  3. En vous lisant je ne peux qu’abonder dans votre sens.. Cette guerre, comme toutes les guerres, est nauséabonde et sale. Honte aux assassins qui arment ces jeunes gens, oui l’histoire les jugera et tous ces morts les hanteront.. J’aimerais tant croire encore aux paroles de Sénèque : « ce n’est pas parce qu’est les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».. Osons, osons la PAIX !!

  4. Mon cher Henri je retrouve dans ton article la force de tes convictions et ta grande sensibilité. Je partage ton opinion que le tribunal de l’Histoire condamnera les criminels qui mettent à feu et à sang bien des régions du monde dont le Proche Orient auquel nous sommes personnellement si attachés. Mais même si j’ai conscience de la complexité de la situation je ne peux pas me résoudre à attendre le jugement de l’Histoire. Les bourreaux et les victimes ne seront plus là pour en avoir connaissance. Hitler où il est ne doit pas être très tourmenté par ce que le monde pense de lui et mes grands parents assassinées à Auschwitz ne doivent pas être consolés par les hommages rendus aux victimes de la Shoah.

    Je crains aussi que les générations futures nous reprochent à nous les témoins de ne pas avoir trouvé les moyens de mettre fin à ces crimes barbares qu’ils estimeront certainement d’un autre age.
    Penser que ma sœur tremble à chaque conflit de savoir que ses trois fils mobilisés risquent leur vie pour une pareille folie m’est insupportable.

    J’espère encore que les peuples israéliens et palestiniens se révolteront bientôt contre ces extrémistes soit disant religieux qui les entraînent dans un conflit sans fin et les privent d’une vie heureuse à la quelle l’écrasante majorité aspire.
    Peu m’importe de savoir qui étaient les premiers occupants et ce que la Bible et
    le Coran prescrivent. Je veux dénoncer ces manipulateurs qui prennent prétexte de la religion et de textes soit disant sacrés pour justifier leur folie criminelle. Je suis athée, merci à mes parents mais je respecte les croyants sincères, qui défendent les valeurs humanistes et cantonnent la religion à la sphère privée. Je ne peux pas croire qu’ils ne se questionnent pas sur ce Dieu qui tolère qu’en son nom soient commis tous ces crimes.
    Les premiers responsables de cette situation sont le mensonge et le fanatisme religieux et l’usage qui en est fait pour de bas intérêts le plus souvent économiques. Israël n’est pas une véritable démocratie. L’état est entre les mains de fanatiques religieux qui tiennent les gouvernements sous leur joug. Israéliens mes amis et frères imposez la séparation de la religion et de l’état. Faites de votre pays un état laïque. Montrez à vos voisins la voie de la démocratie qui impose cette séparation. Je sais en disant cela que je vais être jugé naïf comme ceux qui pensaient possible en son temps la visite de Sadate en Israël. Amis palestiniens ne tolérez plus de laisser au pouvoir des terroristes qui tuent vos enfants en vous faisant croire qu’ils gagneront par leur mort le paradis éternel. Aidez les plutôt à construire aujourd’hui un avenir heureux et paisible.

    Mon cher Henri je sais que ce ne sont que des mots mais je voudrais réfléchir et agir avec toi et d’autres qui sont nombreux y compris des croyants honnêtes pour que ces mots deviennent des actes. Je sais que des organisations partagent nos idées rejoignons les. Dis moi ce que tu penses de l’association JCall. Nous avons peut être un pouvoir d’influence que nous n’imaginons pas.

    Pour revenir à nos petits petits enfants j’imagine que leurs livres d’histoire diront des gens de notre époque qu’ils se croyaient modernes et développés mais n’avaient de cesse que de s’entre-tuer en invoquant des croyances divines infantiles.
    La religion n’est pas seulement l’opium du peuple elle devient parfois une arme de destruction massive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>